Nutrition

Union européenne : 222 allégations de santé autorisées pour les produits alimentaires

Publié le 23.05.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Cet article a plus d’un an, il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Le calcium a-t-il un impact sur la santé osseuse ? Quel est le rôle de la vitamine C sur le système immunitaire ? Face à l’utilisation d’arguments de santé sur les étiquetages et dans les publicités des produits alimentaires, la Commission européenne a approuvé une liste de 222 allégations de santé selon lesquelles la consommation d’un aliment donné peut être bénéfique pour la santé.

Si plus de 1 600 allégations ont été interdites par la Commission, celles qui ont été autorisées sont inscrites sur le registre communautaire des allégations nutritionnelles et de santé comme l’exige la réglementation européenne. Afin de faciliter l’accès à l’information pour les consommateurs, cette base de données est accessible, à ce jour uniquement en langue anglaise, sur le site de la Commission européenne. À partir du début du mois de décembre 2012, toutes les allégations qui ne sont pas autorisées (ou encore en cours d’examen) seront interdites dans l’ensemble des pays de l’Union européenne.

Pour en savoir plus, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) propose en ligne un dossier sur la nutrition portant en particulier sur la composition nutritionnelle des aliments, les compléments alimentaires, les allégations ou encore l’étiquetage nutritionnel.

Pour en savoir plus