Réponse ministérielle

Combien de prénoms peut-on donner à son enfant ?

Publié le 23.09.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Cet article a plus d’un an, il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

En France, le prénom constitue un des éléments de l’identité des personnes et revêt un caractère obligatoire.

Les parents peuvent choisir librement les prénoms de l’enfant et le nombre de prénoms n’est pas limité. L’Instruction générale à l’état civil recommande l’attribution de plusieurs prénoms à l’enfant, tout prénom inscrit dans l’acte de naissance pouvant être choisi comme prénom usuel.

Dans le cas où la multiplicité des prénoms paraitrait contraire à l’intérêt de l’enfant, l’officier d’état civil a la possibilité d’en informer le Procureur de la République. Il pourra, s’il le juge nécessaire, saisir le juge aux affaires familiales afin d’obtenir la suppression d’un ou plusieurs prénoms.