Réponse ministérielleAllocations

Prime de naissance et report du versement : quelles solutions pour les familles les plus démunies ?

Publié le 18 novembre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La prime à la naissance, pour les grossesses déclarées depuis le 1er janvier 2015, est dorénavant versée le deuxième mois suivant la naissance ou la justification de la fin de grossesse (elle était préalablement versée au septième mois de grossesse).

La date de versement de la prime à la naissance coïncide ainsi avec le premier versement de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje). Les conditions à remplir pour bénéficier de cette prime à la naissance ainsi que son montant demeurent inchangés et sont étudiés au cours du sixième mois de grossesse.

Dans une réponse ministérielle publiée le 5 novembre 2015, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes rappelle que les familles les plus démunies peuvent bénéficier d'aides au titre de l'action sociale des caisses d'allocations familiales (Caf) ou d'un accompagnement renforcé pour faire face à des changements familiaux ou à des situations sociales spécifiques. Ces aides peuvent donc permettre d'anticiper les frais à engager avant la naissance.

Le montant de la prime à la naissance est de 923,08 €. En cas de naissances multiples attendues, il est versé autant de primes que d'enfants devant naître.

Et aussi

Réponses ministérielles

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité