En brefImpôt sur le revenu

Déclaration de revenus, changement de tranches

Publié le 24 février 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Olivier Le Moal - Fotolia.com

L'impôt sur le revenu est calculé par l'application d'un barème (pourcentage) actualisé chaque année. Le barème comporte plusieurs tranches soumises à différents taux qui augmentent progressivement en fonction de l'importance des revenus.

Infographie

Pour un revenu net de 25 000 €, à combien s'élève l'impôt ?

  • Jusqu'à 9 700 €, le taux est de 0 %, soit 0 €.
  • De 9 701 € à 25 000 €, le taux est de 14 %, soit 2 142 €.
  • L'impôt est donc de 2 142 € (0 + 2 142) avec un taux moyen d'imposition de 8,6 %.

Pour un revenu net de 28 000 €, à combien s'élève l'impôt ?

  • Jusqu'à 9 700 €, le taux est de 0 %, soit 0 €.
  • De 9 701 € à 26 791 €, le taux est de 14 %, soit 2 392 € (+ 250 €)
  • De 26 792 € à 28 000 €, le taux est de 30 %, soit 362 €.
  • L'impôt est donc de 2 754 € (0 + 2 392 + 362) avec un taux moyen d'imposition de 9,8 %.

En conclusion

Ce n'est qu'une partie des revenus qui passe dans la tranche supérieure. En passant de 25 000 € à 28 000 €, on a bien changé de tranche au sens où le montant qui dépasse 26 791 €, c'est-à-dire 1 209 €, est désormais taxé au taux de 30 %.

Il reste plus après impôt pour le revenu le plus élevé. On peut évidemment dire que les derniers euros gagnés rapportent moins que s'ils se situaient dans une tranche inférieure. Mais, en gagnant 3 000 € de plus, si on a payé plus d'impôt (612 €, 250 + 362), il reste néanmoins plus après impôt : 25 246 € au lieu de 22 858 €.

Changer de tranche, à la hausse, diminue le gain final représenté par l'augmentation de son revenu mais il y a bien toujours un gain.

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité