DécouvrirAcadémie française

Dire, ne pas dire : quels mots, quelles tournures choisir, retenir ou rejeter ?

Publié le 10 février 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La rubrique Dire, ne pas dire du site de l'Académie française, créée en octobre 2011, donne le point de vue de l'Académie sur les fautes, les tics de langage et les tournures ridicules le plus fréquemment observés dans le français contemporain.

Cette rubrique propose chaque mois des articles sur les emplois fautifs, les extensions abusives, les néologismes et les anglicismes, etc.

On y apprend ainsi que si l'on peut admettre dans le langage familier des tournures avec « histoire de » pour parler de sujets légers, comme dans « je passerai histoire de prendre un verre », cette formule est à éviter lorsque l'on parle de sujets plus graves.

De même, il nous est rappelé que si « cool » en français s'entend pour « calme, décontracté », voire « nonchalant », mais aussi « gentil, agréable », en anglais, cet adjectif peut aussi signifier « effronté, d'un grand culot ».

Si vous êtes sensible au bon usage du français, vous pouvez également demander à l'Académie si telle ou telle expression, lue ou entendue, est correcte et d'en préciser, le cas échéant, les conditions d'emploi.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité