Indices et tauxJustice

Notaires : changement de tarifs au 1er mai 2016

Publié le 26 avril 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Pixabay.com

Le décret relatif aux tarifs de certains professionnels du droit et l'arrêté fixant les tarifs réglementés des notaires sont entrés en vigueur le 1er mars 2016. Cependant, les anciens tarifs s'appliquaient encore pour les prestations effectuées avant le 1er mars 2016 ainsi qu'à celles qui avaient fait l'objet d'un acompte ou d'une provision avant le 1er mars 2016. Ces dispositions transitoires se terminent et les nouveaux tarifs des notaires s'appliquent à compter du 1er mai 2016.

Ces nouveaux tarifs sont fixés conformément à la loi pour la croissance, l'activité, et l'égalité des chances économiques (dite « loi Macron ») du 6 août 2015.

Un tarif réglementé est applicable aux principales prestations réalisées par les notaires : vente immobilière, constitution d'hypothèque, donation, contrat de mariage, partage, acte de notoriété successorale, déclaration de succession, etc. Les prestations soumises aux tarifs réglementés sont énumérées dans le décret et dans l'arrêté avec leur rémunération (appelée émolument).

Les tarifs réglementés prennent en compte, pour chaque prestation, le coût du service rendu auquel s'ajoute une rémunération calculée par rapport à la durée moyenne nécessaire à la réalisation de la prestation.

Ces dispositions s'appliquent aux sommes perçues par les notaires pour les prestations effectuées après le 1er mai 2016 et jusqu'au 28 février 2018.

En matière de « frais de notaire », la réglementation des tarifs s'applique à la seule rémunération du notaire et non aux taxes et frais complémentaires.

  À savoir :

la Chambre des notaires de Paris propose un simulateur en ligne accessible à partir de service-public.fr pour calculer le montant des frais d'acquisition d'un bien immobilier (actes notariés, TVA...) dans toute la France.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction

Et aussi

Publicité