En brefSanté

CMU-C, AME, ACS : revalorisation des plafonds de ressources au 1er avril 2017

Publié le 03 avril 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), de l'aide médicale de l’État (AME) et de l'aide au paiement d'une assurance complémentaire de santé (ACS) sont revalorisés à partir du 1er avril 2017.

Ainsi, une personne seule peut bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou de l'aide médicale de l'État (AME) si ses revenus des 12 derniers mois ne dépassent pas 8 723 €.

De même, le bénéfice de l'aide au paiement d'une assurance complémentaire de santé (ACS) est ouvert aux personnes seules dont les revenus des 12 derniers mois ne dépassent pas 11 776 €.

La CMU-C est une complémentaire santé (mutuelle) gratuite. L'aide pour une complémentaire santé (ACS) est une aide financière attribuée pour payer une complémentaire santé (mutuelle). Ces deux prestations sont accordées sous conditions de ressources et de résidence en France.

L'aide médicale de l'État (AME) est un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d'un accès aux soins sous réserve de remplir une condition de ressources et une condition de résidence en France.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction