E-administration : les nouveautésÉtudes supérieures

Parcoursup : les premières réponses aux vœux arrivent, faites votre choix !

Publié le 22 mai 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © WavebreakmediaMicro - Fotolia.com

Quatre étudiants de dos dans un amphitéâtre

Parcoursup a permis aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation souhaitant suivre une formation de l'enseignement supérieur à la rentrée 2018, de se préinscrire et de déposer leurs vœux de poursuite d'études. C'est maintenant le moment de répondre aux propositions d'admission des établissements.

Depuis le 22 mai (18h), les futurs étudiants peuvent prendre connaissance des premières réponses à leurs vœux et commencer à faire leur choix.

Rappel du calendrier

  • Du 22 mai au 21 septembre inclus : réception et acceptation des propositions. Les réponses sont transmises aux candidats au fur et à mesure sauf pendant la durée des épreuves écrites du baccalauréat.
    Pour les filières sélectives (prépas, BTS, IUT, double-licences, etc), les réponses possibles sont « oui », « non » et « en attente ».
    Pour les filières non sélectives (licences générales), les réponses sont « oui, »« en attente » et « oui si ». Cette dernière réponse signifie que le candidat est accepté dans la filière choisie à condition qu'il s'engage à suivre un parcours d'accompagnement (une année de remise à niveau ou des cours complémentaires).
  • Du 26 juin au 21 septembre inclus : phase complémentaire permettant aux inscrits de consulter les formations qui disposent de places vacantes. De nouveaux vœux peuvent alors être formulés.

Quels sont les délais de réponse à respecter en ce moment ?

  • Si vous recevez une proposition d'admission d'ici le 17 juin, vous avez 7 jours pour répondre.
    Exemple : vous recevez une proposition d'admission le 22 mai, vous pouvez accepter ou renoncer à cette proposition jusqu'au 28 mai inclus ;
  • Pendant les épreuves du baccalauréat du 18 juin au 25 juin inclus, vous ne recevrez aucune proposition d'admission. Si le délai de 7 jours arrive à terme pendant cette période (cela signifie que vous avez reçu des propositions d'admission entre le 12 et le 17 juin), ce délai sera décalé en prenant en compte les 8 jours des épreuves du baccalauréat.
    Exemple : vous recevez une proposition d'admission le 16 juin, donc 2 jours avant les épreuves du baccalauréat, vous pouvez accepter ou renoncer à cette proposition jusqu'au 30 juin inclus (2 jours avant les épreuves, 8 jours de suspension du délai pendant les épreuves et 5 jours après).

  À noter :

Vous devez impérativement répondre dans les temps. Dans chaque cas, si vous n'avez pas répondu à une proposition d'admission dans les délais prévus (à titre d'exemple, lorsqu'un candidat s'est inscrit dans une formation hors Parcoursup) :

  • Vous perdez la ou les propositions d'admission qui vous sont faites et vous êtes considéré comme démissionnaire de la procédure Parcoursup ;
  • Vous pouvez au cours des 5 jours qui suivent la date limite de réponse, demander à réintégrer la procédure : vos vœux qui étaient en attente seront rétablis ;
  • Vous conservez toujours la possibilité de participer à la phase d'admission complémentaire à partir du 26 juin.

Comment répondre aux propositions des établissements ?

Les propositions sont communiquées sur le dossier personnel Parcoursup ou sur l'application mobile si le futur étudiant l'a téléchargée.

Pour enregistrer son choix, il faut cliquer sur « j'accepte » ou « je renonce » pour une proposition, et « je maintiens » ou « je renonce » pour un choix « en attente ».

  • Si le candidat reçoit une seule proposition d'admission, il peut l'accepter ou y renoncer. Il est cependant imprudent de renoncer à une unique proposition d'admission sans garantie de recevoir une nouvelle proposition.
  • Si le candidat reçoit plusieurs propositions d'admission, il ne peut en accepter qu'une seule, celle qui correspond à la formation qui lui convient le mieux. Lorsqu'il accepte une proposition, il renonce aux autres propositions et libère des places qui pourront être proposées à d'autres candidats. Il peut aussi garder un ou plusieurs vœux « en attente » et renoncer à ceux qui ne l'intéressent plus.
  • Si le candidat reçoit seulement des « en attente », il doit attendre qu'une place se libère.
  • Si le candidat reçoit uniquement des « non » (s'il n'a postulé qu'à des filières sélectives), c'est la commission d'accès à l'enseignement supérieur, pilotée par le recteur d'académie, qui lui fera les propositions les plus proches de ses vœux initiaux.

Une fois une proposition acceptée, le candidat prend connaissance des modalités d'inscription administrative dans cette formation et se conforme aux instructions données par l'établissement sur le site.

Les places refusées sont remises dans le système. Les listes d'attentes sont actualisées chaque matin et le rang sur ces listes est communiqué pour toutes les filières.

Pour comprendre comment marche Parcoursup

Dans une volonté de transparence et afin de permettre la compréhension des mécanismes de cette procédure d'orientation universitaire, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et le secrétariat d'État chargé du Numérique ont rendu public le code informatique du cœur algorithmique de Parcoursup , utilisé pour déterminer quotidiennement les propositions d'admission à adresser aux candidats.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction