Le plan chorale va faire chanter tous les collégiens dès la prochaine rentrée

Publié le 13 février 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Robert Kneschke - Fotolia.com

À la rentrée 2018, chaque collégien se verra offrir l'opportunité de chanter dans une chorale, comme le prévoit le texte relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège paru le 2 février 2018 au Journal officiel. Mais que propose précisément le « plan chorale » conçu par les ministres de l'Éducation nationale et de la Culture ?

Le chant choral entre dans les programmes scolaires des 7 100 collèges français. Dès septembre 2018, il fera partie des enseignements facultatifs au même titre que les langues anciennes. À raison de 72 heures annuelles, dont au moins une heure hebdomadaire, cette option est cumulable avec d'autres et pourra faire gagner des points pour le brevet. Les conservatoires, les écoles de musique et le secteur associatif musical seront sollicités afin de faire venir des professionnels de la musique dans les collèges .

Ce nouveau dispositif a pour objectif de générer de la cohésion et du lien, d'aider les enfants à prendre confiance en eux-mêmes, d'encourager les pratiques artistiques et aussi d'animer la vie des établissements et les territoires qui les entourent.

Que chanteront les enfants ?

Une grande liberté sera laissée aux établissements, cependant le répertoire devra compter 20 % de morceaux classiques, des chansons populaires et des hymnes (l'hymne national La Marseillaise et l'hymne européen L'Ode à la joie).

Quel est le budget du plan choral ?

Une enveloppe de 20 millions d'euros (17 millions venant du ministre de l'Éducation nationale et 3 millions venant du ministère de la Culture) sera mise à disposition pour mettre en œuvre ce plan.

  À savoir :

Les écoles élémentaires et les lycées professionnels seront également concernés à la rentrée 2019.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction