Pass culture pour les jeunes : l'expérimentation commence dans 5 départements

Publié le 06 juillet 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © elenavdovina - Fotolia.com

Un Pass culture, qui sera à terme accessible à tous les jeunes à leur majorité et crédité de 500 €, est testé dans le Bas-Rhin, le Finistère, la Guyane, l'Hérault et la Seine-Saint-Denis.

Ce dispositif vise à aider les jeunes à fréquenter les lieux artistiques et à acheter des biens culturels. Il se présente sous la forme d'une application mobile géolocalisée par laquelle le jeune pourra voir toutes les offres culturelles possibles dans son environnement : un cours de hip-hop ou de théâtre, une exposition, une visite guidée, une séance de cinéma, un concert, un livre, une semaine d'archéologie, la découverte d'un métier d'art, un abonnement à la presse numérique... L'application est éditorialisée afin d'enrichir la proposition tout en laissant une grande liberté de choix.

Ce sont 400 jeunes, répartis dans les 5 départements, qui commencent à tester l'ergonomie de cette application jusqu'en septembre. À la rentrée, ils seront 10 000 à expérimenter le Pass culture avec une soixantaine d'offres et un crédit de 250 €.

La version finalisée aura pour objectif d'atteindre les quelque 800 000 jeunes qui franchissent le cap des 18 ans chaque année.

  À savoir :

La coût de cette mesure est estimé à près de 500 millions d'euros, pris en charge par l'État à hauteur de 20 % et par les partenaires et certaines banques pour le reste.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction