Discrimination, diffamation, injure... : la pré-plainte en ligne étendue à de nouveaux cas

Publié le 04 juillet 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Michail Petrov - Fotolia.com

Discrimination, diffamation, injure ou encore provocation individuelle à la haine : le système de la pré-plainte en ligne qui est en place sur l'ensemble du territoire depuis 2013 sur des situations d'atteinte aux biens (vols, dégradations, escroqueries...) est désormais accessible aux faits de nature discriminatoire.

La pré-plainte permet d'effectuer une déclaration pour des faits dont vous êtes directement et personnellement victime et pour lesquels vous ne connaissez pas l'auteur.

Cette démarche en ligne a essentiellement pour objectif de vous faire gagner du temps lors de votre présentation dans les services de police ou de gendarmerie. En effet, pour être enregistrée en tant que plainte, vous devez aller signer votre déclaration dans les locaux de police ou de gendarmerie.

  À noter :

La pré-plainte en ligne ne doit pas être utilisée pour les situations d'urgence où vous devez passer par le 17 ou le 112 ou vous déplacer directement auprès d'un commissariat de police ou d'une brigade de gendarmerie.

Et aussi

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction