En brefPollution atmosphérique

Prev'Air : un site web pour connaître la qualité de l'air près de chez vous

Publié le 27 juin 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © zefart - Adobe Stock

Voitures qui s'arrêtent pour laisser passer des piétons

Alors qu'un épisode de pollution atmosphérique à l'ozone (O3) touche en ce moment une partie du pays, consultez le site web Prev'Air pour connaître la qualité de l'air extérieur près de chez vous.

Le système Prev'Air a été mis en place en 2003 à l'initiative du ministère en charge de l'Environnement. Il vise à diffuser quotidiennement des prévisions et des cartographies de qualité de l'air, issues de simulations numériques, à différentes échelles spatiales, en s'appuyant notamment sur les données produites par les AASQA (Associations agréées de surveillance de la qualité de l'air).

Des cartes d'observation établies à partir de mesures effectuées sur le terrain sont également consultables.

Les prévisions concernent l'ozone, le dioxyde d'azote (NO2) et les particules en suspension (PM 10 et PM 2,5).

  À savoir : Le site propose également de connaître le niveau de l'indice Atmo dans plusieurs villes françaises, la qualité de l'air étant d'autant plus dégradée que l'indice est élevé (les indices supérieurs à 7 traduisent une mauvaise qualité de l'air). Cet indice est calculé quotidiennement par les AASQA à partir de données enregistrées par leurs stations de prélèvement urbaines et périurbaines.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction