Garde d'enfants en bas âge : quelles solutions pour les parents ?

Publié le 21 août 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Kristin Gründler - Fotolia.com

Enfant entrain de jouer

Assistante maternelle, crèche, jardin d'enfants ou encore halte-garderie : les différents modes de garde d'enfants en bas âge.

Vous êtes parents d’enfants en bas âge et vous vous posez des questions sur les modes de garde ? Pour en savoir plus, Service-public.fr vous présente les différentes options : assistante maternelle, crèche, jardin d’enfants ou encore halte-garderie.

Vous pouvez choisir de passer par une assistante maternelle agréée par les services du département. Elle reçoit votre enfant à son domicile. Un contrat de travail doit être conclu entre vous (parent employeur) et votre assistante maternelle.

Vous pouvez aussi adopter la solution de la crèche (collective, familiale, parentale, d’entreprise) accessible aux enfants entre 2 mois et 3 ans.

Autre structure d’accueil : le jardin d’enfants qui reçoit, sous conditions, des enfants âgés de 2 à 6 ans non scolarisés ou scolarisés à temps partiel.

Enfin, si vous êtes à la recherche d’une solution plus temporaire, il existe le système de la halte-garderie qui peut accueillir des enfants de moins de 6 ans de façon occasionnelle (de quelques heures à quelques demi-journées par semaine) quelle que soit votre situation familiale ou professionnelle.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction