Le saviez vousMédaille

Qu'est-ce que la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme ?

Publié le 06 novembre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Grande chancellerie de la Légion d'honneur

Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme de couleur blanche et verte

Alors qu'un décret publié au Journal officiel du 4 novembre 2018 vient d'établir la liste des personnes ayant reçu la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme, vous vous posez peut-être des questions sur la vocation de cette médaille.

Créée en 2016 suite aux attentats de 2015, cette médaille a pour objectif d'honorer les victimes du terrorisme et de participer à leur résilience. À cet égard, il s'agit d'une décoration particulière.

Cette médaille qui est demandée par la personne concernée ou sa famille peut être attribuée aux :

  • Français ayant été tués, blessés ou séquestrés lors d'actes terroristes commis en France ou à l'étranger ;
  • étrangers ayant été tués, blessés ou séquestrés lors d'actes terroristes commis en France ou à l'étranger contre les intérêts de la République française.

  À savoir : De couleur blanche et verte, cette médaille représente une fleur suspendue à un ruban blanc. En son centre, on trouve, d'un côté, la statue de la République et, de l'autre, deux drapeaux français accompagnés de la devise « liberté-égalité-fraternité ».

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction