Personnes âgées en Ehpad : vers un accès aux soins visuels facilité

Publié le 07 février 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © auremar - AdobeStock

Femme âgée essayant des lunettes

Une loi parue au Journal officiel du 6 février 2019 autorise à titre expérimental dans certaines régions les opticiens à effectuer auprès des personnes en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) des tests concernant leur acuité visuelle (contrôles de la myopie, de l'hypermétropie, de l'astigmatisme) et à adapter les lunettes ou les lentilles de contact.

Cette expérimentation sera conduite pendant 3 ans dans 4 régions avec l'autorisation des directeurs généraux de l'Agence régionale de santé (ARS). Elle permettra aux opticiens-lunetiers de réaliser des réfractions auprès des résidents en Ehpad et aussi d'adapter les prescriptions initiales de verres correcteurs ou de lentilles de contact en cours de validité (sauf opposition du médecin). L'obligation d'une consultation médicale en ophtalmologie datant de moins de 3 ans est maintenue.

Les régions participant à l'expérimentation seront définies par arrêté et un décret fixera les conditions d'application de cette mesure.

  À savoir :

Des chercheurs de l'Inserm, de l'Université de Bordeaux et de Sorbonne Université ont publié une étude qui montre, que près de 40 % des personnes âgées de 78 ans et plus ont un trouble visuel (myopie, hypermétropie ou astigmatisme) mal corrigé et pourraient avoir une vue améliorée par le port de lunettes mieux adaptées. En effet, ces tests étaient jusqu'à présent possibles exclusivement en magasin, ce qui nécessitait une mobilité accompagnée des personnes âgées qui les décourageait d'effectuer la démarche.

Et aussi

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction