En brefPrévention santé

Santé des enfants  : les examens obligatoires

Publié le 06 mars 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Racle Fotodesign - AdobeStock

Médecin mesurant un enfant

Un décret paru au Journal officiel du 28 février 2019 dresse la liste des examens qui sont obligatoires pour les enfants jusqu'à 16 ans. Il est complété par un arrêté paru le même jour qui en fixe le calendrier. Tous deux sont entrés en vigueur le 1er mars 2019.

Le suivi préventif des enfants comprend notamment 20 examens médicaux obligatoires au cours des 16 premières années. Ces examens portent sur :

  • La surveillance de la croissance staturo-pondérale de l'enfant (développement en taille et en poids selon des normes fixées en fonction de l'âge et du sexe) ;
  • La surveillance de son développement physique, psychoaffectif et neuro-développemental ;
  • Le dépistage des troubles sensoriels ;
  • La pratique ou la vérification des vaccinations ;
  • La promotion des comportements et environnements favorables à la santé.

Ils sont réalisés par le médecin traitant de l'enfant ou par un autre médecin choisi par les parents ou par les personnes titulaires de l'exercice de l'autorité parentale ou les personnes ou services à qui l'enfant a été confié. Avant les 6 ans de l'enfant, ces examens peuvent être faits par un médecin d'une consultation de protection maternelle et infantile (PMI). Au cours de la 6e année de l'enfant, l'examen obligatoire peut être fait par un médecin de l'Éducation nationale.

Les résultats sont mentionnés dans le carnet de santé et, le cas échéant, dans le dossier médical partagé de l'enfant. 3 examens pratiqués au cours des 3 premières années donnent lieu à l'établissement d'un certificat de santé.

Vous trouverez le calendrier détaillé des examens obligatoires sur la fiche de Service-public.fr : Suivi médical de l'enfant : examens médicaux obligatoires .

  À savoir :

Ces examens sont pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction