JurisprudenceLogement

Location : un salon-séjour constitue-t-il 2 pièces habitables ?

Publié le 17 avril 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Dila

Dessin représentant des personnages (avocats - juge) derrière un pupitre

Même constitué d'un espace unique, un salon-salle à manger peut être considéré comme deux pièces habitables distinctes. C'est ce qu'a jugé la Cour de cassation dans sa décision du 14 mars 2019.

Un propriétaire saisit le tribunal pour obtenir de ses locataires le paiement d'un rappel de loyer et d'une majoration de loyer pour occupation insuffisante. Les locataires contestent la sous-occupation. Ils estiment que leur salon-salle à manger constitue une seule pièce. La cour d'appel considère qu'il s'agit de deux pièces distinctes, notamment en raison de l'existence d'une séparation centrale partielle.

La Cour de cassation confirme qu'un salon-séjour peut constituer deux pièces habitables distinctes si chacune d'elles a une hauteur sous plafond de 2,50 m, au moins une ouverture, un système de chauffage, et une superficie supérieure à 9 m2.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction