Indices et tauxÉnergie

Électricité : hausse des tarifs réglementés au 1er juin 2019

Publié le 04 juin 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Alexi Tauzin - AdobeStock

Facture d'électricité avec calculette

Fixée par une décision parue au Journal officiel du 30 mai 2019, une augmentation moyenne de 5,9 % des tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers est entrée en vigueur le 1er juin 2019.

À la suite de la recommandation de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) aux ministères de la Transition écologique et solidaire et de l'Économie et des Finances, les tarifs réglementés de vente d'électricité augmentent en moyenne de 5,9 % TTC pour les particuliers. Cela correspond à 85 € par an.

Sont concernés les clients qui peuvent choisir une offre de tarifs réglementés car la puissance souscrite à leur compteur est inférieure ou égale à 36 kVA. Cette catégorie de clients correspond notamment aux clients résidentiels qui sont éligibles aux tarifs communément appelés tarifs « bleus ».

  À savoir : Les tarifs réglementés de vente de l'électricité sont fixés par les pouvoirs publics sur proposition de la CRE. Ils doivent couvrir le coût comptable de la production et de la fourniture de l'électricité. Les tarifs réglementés ne peuvent être proposés que par les opérateurs historiques, c'est-à-dire les fournisseurs présents sur le marché avant l'ouverture à la concurrence, notamment EDF.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction