Indices et tauxAgirc - Arrco

Retraites complémentaires du privé : revalorisation de 1 % au 1er novembre 2019

Publié le 30 octobre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © oatawa - Adobe Stock.com

Pourcentage

Le montant des retraites complémentaires Agirc et Arrco est revalorisé de 1 % à compter du 1er novembre 2019.

Les partenaires sociaux, gestionnaires du régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco, ont arrêté la nouvelle valeur de service du point Agirc-Arrco qui passe au 1er novembre 2019 à 1,2714 €.

Le montant annuel de la retraite complémentaire dont bénéficient les anciens salariés du privé se calcule en multipliant le nombre de points acquis au cours de la carrière par la valeur du point.

La valeur de service du point étant indexée au moins sur l'évolution des prix à la consommation hors tabac (estimée à 1 % pour l'année 2019), le conseil d'administration de l'Agirc-Arrco a décidé de revaloriser la valeur du point de 1 % au 1er novembre 2019.

  À savoir : Les régimes de retraite complémentaire obligatoires des salariés du secteur privé sont gérés par les partenaires sociaux. Ils reposent sur les principes de répartition et de solidarité entre les générations. Ils viennent compléter le régime de base de la Sécurité sociale.

2

L'Agirc et l'Arrco représentent :

3

  • 18,5 millions de salariés et 1,7 million d'entreprises qui cotisent ;
  • 12,6 millions de retraités et 79 milliards d'euros de retraites versées chaque année.

4

Le régime Agirc-Arrco est issu de la fusion le 1er janvier 2019 des régimes Agirc et Arrco.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction