En brefZoom

Compte d'épargne inactif : ce qu'il faut savoir

Publié le 25 novembre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © alarts - Adobe Stock.com

Tirelire d'un cochon rose sur une étagère où se trouve une toile d'araignée

Vous avez ouvert un compte épargne sur lequel vous n'effectuez plus de dépôts ou de retraits depuis plusieurs années ? Pour éviter que votre compte ne soit considéré comme inactif, vous devez vous manifester ou effectuer un mouvement de fonds.

Certaines conditions cumulatives doivent être remplies pendant 5 ans pour qu'un compte d'épargne soit qualifié d'inactif  :

  • il n'a enregistré aucune opération autre que celles initiées par la banque (perception de frais ou de commissions, versement d'intérêts) ;
  • le titulaire ne s'est pas manifesté auprès de la banque et n'a pas effectué d'opération sur un autre compte du même établissement.

L'établissement financier déclare alors le compte inactif et le conserve pendant 10 ans à la disposition du titulaire. Si celui-ci ne réagit pas aux signalements de la banque, les fonds sont transférés à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) pour une durée de 20 ans. Lorsqu'ils ne sont pas réclamés par le titulaire ou ses ayants-droits, les fonds sont définitivement conservés par l'État.

Les établissements financiers sont dans l'obligation de recenser annuellement les comptes inactifs et d'informer les titulaires ou les ayants droit. Ces derniers sont prévenus par courrier recommandé ou par tout autre moyen dans les six mois précédant le transfert à la CDC.

  À savoir : Vous pouvez rechercher gratuitement la trace d'un compte oublié sur le site www.ciclade.fr . Il vous suffit de remplir un formulaire en précisant le nom et le prénom du titulaire du compte, sa date de naissance, sa nationalité, et, le cas échéant, la date de décès.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction