Alimentation

Colorants, conservateurs, antioxydants... : le point sur les additifs alimentaires

Publié le 27 janvier 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © artursfoto - Adobe Stock.com

Assiette, couteau et fourchette avec liste d'additifs alimentaires.

Le dioxyde de titane (E171) est interdit pendant un an, mais qu'en est-il des autres colorants, conservateurs, antioxydants ? Qu'est-ce qu'un additif alimentaire et comment les reconnaît-on ? Le point sur les additifs alimentaires avec Service-public.fr.

Les additifs alimentaires

Il s'agit d'une substance naturelle ou de synthèse, ajoutée aux denrées alimentaires dans le but d'améliorer leur conservation, leur couleur, ou encore leur goût. Ils n'ont aucune valeur nutritionnelle et sont autorisés s'ils ne présentent aucun risque pour le consommateur, et si leur effet technologique est démontré.

Dans l'Union Européenne (UE), leur mention sur l'emballage est obligatoire et ils peuvent être désignés par leur nom ou par un code composé de la lettre E, pour Europe, et de trois chiffres, le SIN (Système international de numérotation).

Cette classification permet au consommateur de comprendre les propriétés pour lesquelles un additif est utilisé.

Un numéro commençant par :

  • 1 indique un colorant ;
  • 2, un conservateur ;
  • 3, un antioxydant...

La liste peut être retrouvée sur le Codex Alimentarius qui regroupe l'ensemble des normes alimentaires internationales.

L'utilisation d'additifs alimentaires est encadrée par une réglementation stricte, concernant la quantité et les produits alimentaires dans lesquels ils peuvent être utilisés.

Au niveau européen, c'est l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui se charge du contrôle.

  Rappel : Suite au manque de données concernant la non-dangerosité pour la consommation du E171, le gouvernement a suivi les recommandations de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) dans un décret interdisant la mise en vente de l'additif pendant un an, à compter du 1er janvier 2020. Au niveau européen, la réévaluation systématique des additifs autorisés exigée par la Commission Européenne doit amener à de nouveaux contrôles sur l'E171.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction