La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Traitement médical

Troubles de la thyroïde : distribution du médicament Euthyrox® jusqu'à fin 2022

Publié le 23 juin 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © john9595 - Adobe Stock.com

Personne ayant dans les mains des boîtes de médicaments dans une pharmacie

Le médicament Euthyrox®, correspondant à l'ancienne formule de Levothyrox, sera distribué en France jusqu'à la fin de l'année 2022 au lieu de fin 2021. A la demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le laboratoire produisant ce médicament a décidé d'en prolonger la distribution « en raison de la crise sanitaire et des difficultés que pourraient rencontrer certains patients pour changer de traitement en cette période ».

Euthyrox® avait été mis mis à disposition en octobre 2017 à titre temporaire. Sa distribution avait déjà été prolongée jusqu'à la fin de l'année 2021. Ce médicament importé de l'étranger correspond à la formulation de Levothyrox disponible sur le marché français avant 2017. Le maintien provisoire de cette ancienne formulation permet de répondre aux besoins thérapeutiques des patients n'ayant pas supporté la nouvelle formulation de Levothyrox et des patients n'ayant pas pu se préparer à la transition vers un traitement alternatif à base de lévothyroxine dans le contexte de l'épidémie de Covid-19.

Pour orienter les médecins et les patients vers un changement de traitement, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis à disposition une fiche pratique qui comprend :

  • la liste des médicaments à base de lévothyroxine disponibles en France ;
  • des recommandations à l'attention des patients prenant Euthyrox ;
  • des recommandations à l'attention des professionnels de santé ;
  • le carnet de suivi du traitement par lévothyroxine.

  À noter : les patients ayant une hypothyroïdie centrale, les enfants, les femmes enceintes, les patients souffrant de problèmes cardiovasculaires et ceux ayant subi une thyroïdectomie pour cancer thyroïdien avec impératif de freinage de thyréostimuline (TSH) doivent consulter un endocrinologue.

  À savoir : la prise d'hormones thyroïdiennes de synthèse, telles que la lévothyroxine, permet de pallier le défaut de production d'hormones par la thyroïde.

Les hormones thyroïdiennes agissent sur de nombreuses fonctions de l'organisme (énergie, rythme cardiaque, poids, digestion, mémoire, peau et cheveux, sommeil, humeur, etc.). Leur déséquilibre peut entraîner des symptômes plus ou moins importants.