Vie-publique.fr

Collecte excessive des données personnelles : les mises en garde de la CNIL

Publié le 01 septembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © papi8888 - stock.adobe.com

Bras d'une personne devant une badgeuse photo sur le lieu de travail

Contrôle des horaires des salariés avec des « badgeuses photo » ou encore verbalisation par lecture automatisée des plaques d'immatriculation des véhicules. La CNIL vient de demander à un certain nombre d'organismes et de communes de se mettre en conformité avec la réglementation en vigueur.

Les plaintes déposées auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) concernant la protection des données personnelles ont augmenté de 27 % en 2019. Parmi les plaintes, 10,7 % de celles reçues en 2019 sont en rapport avec la surveillance des employés sur leur lieu ou pendant leur temps de travail au moyen d'outils comme la vidéosurveillance, la géolocalisation ou encore les écoutes téléphoniques par exemple (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction