Zoom

Port du masque : ce qu'il faut savoir

Publié le 02 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © GDM photo and video - AdobeStock

Groupe de personnes portant un masque

Dans quels lieux doit-on porter un masque ? À partir de quel âge ? De quel modèle s'agit-il ? Y a-t-il des exceptions ? Que risque-t-on en cas de non-respect de cette obligation ? Les réponses à vos questions avec Service-public.fr.

Depuis le 20 juillet 2020, certaines règles régissent le port du masque .

Le masque, chirurgical ou en tissu, est obligatoire à partir de l'âge de 11 ans dans les lieux publics clos ainsi que dans les bureaux non individuels et les espaces professionnels communs depuis le 1er septembre 2020. Il peut également être imposé en extérieur dans les zones où le virus circule activement, sur décision du préfet ou du maire (rues, marchés, parcs...). Depuis le 2 novembre 2020, il est également obligatoire dans les espaces clos de l'école pour les élèves des écoles élémentaires.

Les personnes handicapées ne sont pas soumises à cette contrainte à condition qu'elles puissent présenter un certificat médical confirmant leur handicap et l'impossibilité de porter le masque, et qu'elles respectent toutes les autres précautions sanitaires.

Le non-respect de l'obligation de porter le masque est une infraction punie d'une amende de 135 €.

  À savoir : Pour connaître l'évolution de la situation dans votre zone et les règles à respecter, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre préfecture. Retrouvez leurs coordonnées grâce à l'annuaire de Service-public.fr .

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction