Impôts

Prêts entre particuliers : le seuil de la dispense de déclaration est relevé à 5 000 euros

Publié le 30 septembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © svetazi - stock.adobe.com

Pile de pièces entre les mains d'une femme

Si vous avez emprunté de l'argent ou si vous en avez prêté, vous devez déclarer ce prêt aux services des impôts. En dessous d'un certain seuil, vous n'avez pas à le faire. Depuis le 27 septembre 2020, ce seuil de dispense de déclaration aux impôts est passé de 760 € à 5 000 € afin d'alléger les obligations déclaratives des particuliers et des professionnels.

Le seuil de 5 000 € représente le montant total du ou des prêts sur l'année.

Si la somme d'argent empruntée ou prêtée est supérieure à 5 000 € alors le contrat de prêt, écrit ou verbal, doit être déclaré aux service des impôts. Vous devez alors remplir le formulaire n°2062 en complétant la date, le montant et les conditions du prêt ainsi que les noms et adresses du prêteur et de l'emprunteur. Ce formulaire est à joindre à votre déclaration de revenus.

  À savoir : Si vous avez prêté de l'argent avec intérêts, vous devez déclarer les intérêts perçus sur votre déclaration annuelle de revenus.

Et aussi

À la une

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction