Égalité femmes-hommes

Représentation mixte des jouets : une nouvelle charte pour combattre les stéréotypes

Publié le 01 octobre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © poplasen - AdobeStock

Fille et garçon jouant ensemble

Des habits de princesse, des poupées, des dînettes roses pour les filles et des camions, des jeux scientifiques, des costumes de super-héros pour les garçons... Noël approche, comment seront présentés les jouets dans les magasins et les catalogues ? La charte 2020 pour une représentation mixte des jouets a été signée le 24 septembre 2020 afin de lutter contre les stéréotypes de genre ancrés dès le plus jeune âge et renforcer le goût des filles pour les sciences. Service-Public.fr vous explique.

En juin 2019, le ministère de l'Économie et des Finances avait rassemblé l'ensemble des acteurs de la filière jouets (fabricants, distributeurs, annonceurs) et les parties prenantes (parlementaires, autorités publiques dont celle de l'audiovisuel, représentants de consommateurs, associations) pour faire un état des lieux de la situation et aboutir le 24 septembre 2019 à un certain nombre d'engagements destinés à promouvoir la mixité entre filles et garçons dans la création, la distribution et la promotion des jouets. Un an plus tard, ils viennent de signer une version améliorée de la charte [application/pdf - 3.9 MB] , avec de nouveaux acteurs et de nouveaux engagements.

Il s'agit tout d'abord de poursuivre et de développer les actions engagées :

  • Réalisation d'un guide pratique à destination des professionnels du secteur, qui traite de la conception des produits, des catalogues, du rayonnage et de l'organisation des sites marchands ;
  • Élaboration d'un module de formation à destination des vendeurs, afin de conseiller les acheteurs en fonction de l'âge de l'enfant ou de ses centres d'intérêt, plutôt qu'en fonction de son genre.

L'édition de la charte 2020 a été l'occasion d'élargir le dispositif à de nouveaux acteurs qui ont pris des engagements pour lutter contre les stéréotypes de genre et promouvoir la représentation mixte des jouets :

  • Les acteurs de la petite enfance et de l'accompagnement à la parentalité, pour sensibiliser et former les professionnels de la petite enfance aux questions de la mixité et de l'égalité femmes-hommes ;
  • Les fabricants de jouets, les distributeurs, le commerce coopératif et les sites marchands en ligne, pour développer des jouets qui ne véhiculent pas de stéréotypes, promouvoir les jeux scientifiques avec la création d'un label « Sciences, technologie, ingénierie, maths » (STIM), proposer des visuels neutres ou mixtes, supprimer la catégorisation filles/garçons dans les catalogues ou sur leur site en ligne, former leurs personnels de vente ;
  • Des associations, pour mener des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux et dans leurs magazines, organiser des formations ou des actions de sensibilisation à destination des professionnels de leur réseau et des familles ;
  • L'Union des marques, pour créer un prix spécial récompensant les campagnes de communication ou initiatives menées par des marques et distributeurs de jouets pour lutter contre les stéréotypes.

Comme en 2019, le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) promet d'accorder une importance particulière à la question. De même, les acteurs publics s'engagent à sensibiliser leurs acheteurs de jouets et jeux sur l'intérêt de privilégier l'achat de produits non genrés, à œuvrer en ce sens auprès des professionnels de la petite enfance, de l'Éducation nationale et des activités périscolaires, et à promouvoir une action portant sur les jouets scientifiques adaptés aux âges des enfants et à leurs compétences.

Un point d'étape sur le déploiement de la charte sera organisé en mars 2021.

  À savoir : Mis en place en mars 2019 pour faire des propositions, afin de faire progresser la présence des femmes dans l'industrie, le Conseil de la mixité et de l'égalité professionnelle dans l'industrie, qui travaille sous l'égide du ministère de l'Économie et des Finances et pour le compte du Conseil national de l'Industrie (CNI), a axé ses travaux sur trois priorités : l'éducation, l'orientation et la formation, afin notamment de susciter davantage de vocations chez les jeunes femmes et à lutter contre les préjugés qui peuvent les détourner des univers scientifiques dès l'enfance.

Et aussi

À la une

Publicité

France 2020, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction