La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Salaires des soignants

Personnels des hôpitaux et des Ehpad publics : une revalorisation salariale anticipée au 1er décembre

Publié le 03 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Vadim - AdobeStock

Infirmière en bloc opératoire

Infirmiers, aides-soignants, sages-femmes, manipulateurs-radio, secrétaires médicaux... et aussi médecins travaillant à l'hôpital public, verront leur rémunération augmentée plus tôt que prévu initialement lors du Ségur de la santé de juillet 2020, afin de répondre à leur mobilisation exceptionnelle face à la crise sanitaire. C'est ce que prévoient deux arrêtés parus au Journal officiel le 30 octobre et le 1er novembre 2020.

Les professionnels des établissements de santé et des Ehpad

L'accord prévoyait la mise en œuvre d'une revalorisation de l'ensemble des personnels du secteur public de 183 € nets mensuels en deux temps :

  • un complément de traitement indiciaire (CTI) de 93 € au 1er septembre 2020 ;
  • un CTI de 90 € au 1er mars 2021.

C'est cette seconde tranche de 90 € qui sera versée dès le 1er décembre 2020.

Cela concerne près de 2 millions de professionnels.

Les professions médicales

L'accord prévoyait une revalorisation de l'indemnité d'engagement exclusif de service public (IESPE) de 1 010 € bruts mensuels en deux temps :

  • une première revalorisation de 493 € à 700 € bruts mensuels au 1er septembre 2020 ;
  • une seconde revalorisation de 700 € à 1 010 € bruts mensuels au 1er mars 2021.

C'est cette seconde étape portant l'IESPE à 1 010 € bruts mensuels qui entrera en vigueur dès le 1er décembre 2020.

Ce sont 100 000 médecins qui travaillent à l'hôpital public qui seront concernés par cette mesure.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction