La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Stations de ski : ouverture des remontées mécaniques à certains publics

Publié le 08 décembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © beatrice prève - AdobeStock

Station de ski

Téléskis, télésièges, télécabines... Si les stations de ski sont accessibles pour les séjours et les activités de pleine nature, l'usage des remontées mécaniques est réservé à certains licenciés et professionnels. Un décret paru au Journal officiel le 5 décembre 2020 modifie dans ce sens le décret du 29 octobre 2020 qui en interdisait l'accès à tous les skieurs. Le détail des personnes concernées avec Service-Public.fr.

Les remontées mécaniques et les équipements collectifs sont fermés au grand public mais sont accessibles aux :

  • Professionnels dans l'exercice de leur activité :
    • techniciens chargés de l'entretien et de la maintenance des remontées mécaniques ;
    • pisteurs chargés d'assurer la sécurité des pistes ;
    • professionnels en formation (par exemple les moniteurs qui doivent suivre les entraînements nécessaires au maintien de leurs compétences professionnelles).
  • Personnes autorisées à pratiquer une activité sportive :
    • sportifs de haut niveau pour leurs entraînements sur les pistes.
  • Pratiquants mineurs licenciés au sein d'une association sportive affiliée à la Fédération française de ski (FFS) :
    • élèves des clubs de ski ;
    • jeunes espoirs, athlètes de clubs listés Projet de performance fédéral (PPF) qui se forment à une carrière professionnelle pour représenter la France en compétitions (qui avaient déjà accès aux remontées mécaniques).

Le préfet de département est habilité à autoriser, en fonction des circonstances locales, l'accueil d'autres usagers dans les services de transport collectif public de voyageurs par remontées mécaniques à vocation urbaine et interurbaine (téléphériques, funiculaires et remontées mécaniques reliant deux stations).

  A savoir : Les exploitants de ces services doivent veiller, dans la mesure du possible, à la distanciation physique des passagers ou groupes de passagers voyageant ensemble à bord des appareils.

Le port du masque n'est pas obligatoire pour les skieurs sur les remontées lorsque chaque siège suspendu n'est occupé que par une personne ou par des personnes laissant entre elles au moins une place vide.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction