La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Aide à la parentalité

Prestation de compensation du handicap (PCH) : ouverture aux parents handicapés

Publié le 13 janvier 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Svyatoslav Lypynskyy - stock.adobe.com

Famille dont la maman est en fauteuil roulant

Aide humaine et aides techniques : le bénéfice de la prestation de compensation du handicap (PCH) est élargi aux besoins liés à l'exercice de la parentalité des personnes handicapées dès la naissance de leur enfant. Un décret est paru au Journal officiel le 1er janvier 2021. Il est complété par un arrêté paru le même jour qui en détermine les montants. Les précisions avec Service-Public.fr.

Depuis le 1er janvier 2021, les parents en situation de handicap bénéficiant de la prestation de compensation du handicap (PCH) ont droit à une aide pour la prise en charge des besoins relatifs aux actes quotidiens liés à la parentalité.

Il s'agit des besoins en aide humaine et en aides techniques, ainsi qu'à ceux liés à la préparation des repas et à la vaisselle.

Les montants forfaitaires mensuels accordés varient selon l'âge de l'enfant :

  • Pour le besoin d'aide humaine (rémunération d'un intervenant pour réaliser certaines tâches quand les enfants ne sont pas autonomes pour les gestes du quotidien, notamment) :
    • 900 € pour un enfant de moins de 3 ans, 1 350 € pour les familles monoparentales ;
    • 450 € pour un enfant entre 3 et 7 ans, 675 € pour les familles monoparentales.
  • Pour le besoin d'aides techniques (achat de matériel spécialisé de puériculture, par exemple) :
    • 1 400 € à la naissance de l'enfant ;
    • 1 200 € à son 3e anniversaire ;
    • 1 000 € à son 6e anniversaire.

Les parents bénéficiaires de la PCH recevront automatiquement l'aide technique à chaque étape depuis la naissance de leur enfant. Concernant l'aide humaine, ils peuvent déposer un dossier de demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) .

Par ailleurs, il n'y a plus d'âge maximal pour déposer une première demande.

  A noter : La présentation d'un bilan de ces mesures devant le Conseil national consultatif des personnes handicapées est prévue à l'issue d'une période de 12 mois.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction