La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Prévention des infections

Tatouage et détatouage : attention aux risques !

Publié le 26 janvier 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © pavelgulea - stock.adobe.com

Réalisation d'un tatouage sur un avant-bras

Transmission des virus des hépatites B et C ou de l'immunodéficience, infections bactériennes... Le tatouage comporte des risques pour la santé liés aux usages et aux produits. Alors que cette pratique concerne une part croissante de la population française, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) rappelle dans un avis du 15 décembre 2020 que ces risques peuvent être maîtrisés par le respect de mesures d'hygiène et formule des recommandations.

Les risques s'appliquent à tous les aspects de cette technique : aux pratiques, aux professionnels, aux produits et aux matériels, aux personnes tatouées, à la transmission de l'information, au suivi des actes.

Ainsi, parmi 45 recommandations, le HCSP préconise :

  • de n'autoriser l'acte de tatouage pour les mineurs qu'à partir de l'âge de 16 ans avec le consentement écrit d'une personne titulaire de l'autorité parentale, et de limiter la zone et la surface globale du tatouage ;
  • d'interdire toute utilisation de produits chimiques pour le détatouage et réserver cet acte aux médecins avec recours exclusif au laser adapté ;
  • de créer un carnet des interventions à remettre aux clients, où chaque acte de tatouage et de détatouage est noté avec les constituants ou matériels utilisés ;
  • de n'utiliser que le terme défini réglementairement de « maquillage permanent » et de ne plus utiliser celui de « maquillage semi-permanent » ;
  • de mettre en place pour les personnes réalisant des tatouages ou des maquillages permanents une formation continue, au moyen d'un module de remise à niveau tous les 5 ans par exemple ;
  • de mettre à disposition du grand public des informations validées sur le tatouage et le détatouage.

  A savoir : Les personnes qui ont été tatouées sont fortement encouragées à signaler tout effet indésirable qu'elles suspectent d'être lié à cet acte sur le portail signalement-santé.gouv.fr , ou à un professionnel de santé qui pourra faire la démarche.

  A noter : Le fichier au format PDF de l'avis intégral du HCSP avec ses 45 recommandations est disponible sur la page Risques des produits et pratiques de tatouage et de détatouage de son site.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Agenda

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction