La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique.fr

Surendettement des ménages : une baisse exceptionnelle en 2020

Publié le 23 février 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Gina Sanders - stock.adobe.com

Femme qui établit son budget en fonction des factures à payer

Les dernières données de la Banque de France publiées en février 2021 montrent une baisse exceptionnelle du nombre de dépôts de dossiers de surendettement pour 2020 (–24 %), liée à la crise sanitaire du Covid-19. La diminution du nombre de dossiers est une tendance observée depuis plusieurs années (–9 % par an en moyenne entre 2014 et 2019).

En 2020, 108 731 dossiers ont été soumis aux commissions de surendettement en France métropolitaine et près de 97 % des situations ont été jugées recevables (105 184 dossiers). Ce nombre est en baisse de 24 % par rapport à 2019.

Cette enquête sur le surendettement des ménages en 2020 donne une situation précise de la situation en France. Elle permet ainsi d'analyser le contexte socio-démographique et les caractéristiques du surendettement qui s'inscrivent dans un contexte de baisse régulière depuis 2015.

Si la Banque de France établit un lien direct entre cette baisse exceptionnelle et la crise sanitaire du Covid-19 (entre autres durant les confinements), la nature des données ne permet pas d'analyser les raisons qui ont conduit à cette diminution (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Et aussi

Dossiers d'actualité

Agenda

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction