La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Enseignement supérieur

Rentrée universitaire 2022-2023 : les frais d'inscription restent inchangés

Publié le 16 mai 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Syda Productions - Fotolia.com

Amphithéâtre - étudiants

Les frais d'inscription à l'université sont gelés pour la 4e année consécutive. Pour la rentrée 2022, les montants des droits d'inscription (droits de scolarité) restent inchangés, soit 170 euros pour la licence et 243 euros pour le master. Les loyers des résidences universitaires dans les Crous restent également inchangés, ils sont gelés pour la 3e année consécutive.

Ces montants restent fixés notamment à :

  • 170 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de licence ;
  • 243 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de master ;
  • 380 € pour le diplôme de doctorat et l'habilitation à diriger des recherches ;
  • 601 €  pour le diplôme d'ingénieur (sauf pour les programmes commencés après le 1er septembre 2018 à l'École Centrale de Lille, Lyon, Marseille et Nantes, et à l'École des Mines de Nancy, où les frais de scolarité annuels seront de 2 500 € ).

Lorsqu'un étudiant prépare plusieurs diplômes dans un même établissement, il s'acquitte de la première inscription à taux plein et des autres à taux réduit. Ces droits d'inscription à taux réduit restent fixés notamment à :

  • 113 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de licence ;
  • 159 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de master ;
  • 253 € pour le diplôme de doctorat et l'habilitation à diriger des recherches ;
  • 401 € pour le diplôme d'ingénieur (sauf pour les programmes commencés après le 1er septembre 2018 à l'École Centrale de Lille, Lyon, Marseille et Nantes, et à l'École des Mines de Nancy, où les frais de scolarité annuels seront de 1 667 € ).

  À savoir : les étudiants boursiers sont exonérés des frais d'inscription.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction