La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Voyages et santé

Remboursement des tests de dépistage réalisés à l'étranger

Publié le 22 juillet 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © GONZALO FUENTES / REUTERS - stock.adobe.com

Prélèvement nasal réalisé sous une tente

Vous êtes en voyage à l'étranger et devez faire un test de dépistage au Covid-19 à caractère médical (présence de symptômes) ? Sachez que la prise en charge par l'Assurance Maladie d'un test PCR ou antigénique réalisé à l'étranger dépend du pays dans lequel il est effectué. Le taux de remboursement varie selon qu'il a été effectué dans un état membre de l'Union européenne, de l'espace économique européen ou en Suisse ou réalisé dans un autre pays.

Test réalisé dans un État membre de l'UE/EEE ou en Suisse

Seuls les tests effectués pour raisons médicales (présence de symptômes), sur prescription médicale, dans un état membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou en Suisse sont pris en charge par l'Assurance Maladie lorsque l'examen est immédiatement nécessaire.

Il faudra alors présenter sa Carte européenne d'assurance maladie au moment de la réalisation du test.

Si le test n'est pas immédiatement nécessaire ou si l'assuré n'a pas sa Carte européenne d'assurance maladie, le test de dépistage sera pris en charge par la caisse d'Assurance Maladie au retour de l'assuré en France à condition d'avoir complété le formulaire S 3125 « soins reçus à l'étranger » [application/pdf - 1.7 MB] et d'avoir choisi, dans la partie intitulée Soins reçus dans l'UE/EEE/Suisse, d'être remboursé selon la tarification française ou selon la tarification du pays de séjour.

En cas de choix pour le remboursement selon la tarification française, ces tests de dépistage sont pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie sur la base d'un forfait de 35 € qui correspond aux frais de prélèvement et d'analyse.

La facture du test réalisé devra être jointe à ce formulaire comme justificatif.

Test réalisé dans un pays hors de l'UE/EEE ou Suisse

Seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné sont pris en charge par l'Assurance Maladie à hauteur de 27 % du montant de la dépense, dans la limite maximale d'un montant de 35 €.

Pour obtenir la prise en charge de son test, l'assuré devra, à son retour en France, envoyer à sa caisse d'Assurance Maladie le formulaire S 3125 « Soins reçus à l'étranger » [application/pdf - 1.7 MB] rempli et accompagné d'une prescription médicale ou d'un certificat médical.

  A savoir : Si vous partez en vacances dans un État de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou en Suisse. Au moins 15 jours avant votre départ (anticipez le plus possible), demandez votre Carte européenne d'assurance maladie (CEAM) à votre caisse d'Assurance Maladie. Elle vous permettra d'attester de vos droits à l'Assurance Maladie et de bénéficier d'une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Seuls les soins devenus nécessaires en cours de séjour (urgents, inopinés) peuvent être pris en charge au moyen de la CEAM.

Et aussi

À la une

Publicité

France 2021, les données clés

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction