La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Vie-publique.fr

Les politiques d'insertion professionnelle des jeunes : chronologie

Publié le 19 octobre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © auremar - stock.adobe.com

Jeune en apprentissage avec son tuteur

Depuis la fin des années 1970, face au développement du chômage des jeunes et aux sorties de l'école sans diplôme, l'État a mis en place des dispositifs successifs d'aide à l'embauche et de soutien à la formation. Retour sur les dates clés de plus de 40 ans de politique d'insertion pour les jeunes.

Entre la fin des années 1970 et les années 1990, face à la montée du chômage et de l'exclusion, les politiques d'insertion des jeunes favorisent l'accès à l'emploi (contrats aidés et exonération fiscales pour les employeurs) et le développement de la formation professionnelle, notamment de l'alternance.

Autour des années 2000, les politiques d'insertion vont néanmoins évoluer vers une simplification des dispositifs en place qui étaient devenus relativement complexes à appréhender. Le changement d'approche est, depuis, axé sur une approche globale et une autonomie financière des jeunes en difficulté d'insertion.

En 2019, environ 1,5 million de jeunes de 15 à 29 ans n'étaient ni en emploi, ni en études, ni en formation (les Neet) selon l'Insee (lire la suite de l'article de Vie-publique.fr ).

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction