La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Fonction publique

Agents publics : augmentation de 3,5 % du point d'indice

Publié le 08 juillet 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © sasun Bughdaryan - Fotolia.com

Main avec un % représenté au-dessus

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a annoncé l'augmentation de 3,5 % du point d'indice des agents de la fonction publique lors d'une conférence salariale qui s'est tenue le 28 juin 2022. Cette augmentation est effective à partir du 1er juillet 2022 pour tous les agents de la fonction publique. Un décret publié au Journal officiel du 8 juillet 2022 augmente la valeur du point d'indice de la fonction publique de 3,5 % à compter du 1er juillet 2022.

Pour faire face à la hausse de l'inflation, le point d'indice de la fonction publique est revalorisé de 3,5 % au 1er juillet 2022. Il s'agit de la plus forte revalorisation depuis 1985, soit 37 ans.

La valeur annuelle du traitement et de la solde afférents à l'indice 100 majoré et soumis aux retenues pour pension est fixée à 5 820,04 € à compter du 1er juillet 2022.

Cette augmentation générale s'ajoute aux augmentations individuelles résultant notamment des avancements automatiques d'échelons.

Les traitements et soldes annuels correspondant aux indices majorés soumis à retenue pour pension à compter du 1er juillet 2022 figurent en annexe du décret n° 2022-994 du 7 juillet 2022.

Avec l'augmentation du point d'indice, les 700 000 agents qui étaient au Smic seront désormais rémunérés au-dessus du niveau du Smic.

Consultez l'infographie sur l'augmentation générale du point d'indice à 3,5 %.

Des mesures complémentaires ont également été annoncées :

  • la reconduction de la garantie individuelle de pouvoir d'achat (GIPA) pour 2022 ;
  • l'extension du forfait mobilités durables ;
  • la revalorisation de la participation de l'État employeur aux frais de restauration ;
  • la revalorisation des rémunérations en début de carrière des agents de catégorie B.