La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Variole du singe : qui est concerné et comment se faire vacciner ?

Publié le 27 juillet 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Tobias Arhelger - stock.adobe.com

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché son niveau d'alerte maximal face à l'épidémie de variole du singe, le ministère de la Santé élargit la campagne de vaccination de manière préventive, suivant l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) du 7 juillet 2022. La vaccination n'était proposée jusque-là qu'aux adultes ayant eu un contact à risque avec un malade.

Au 21 juillet 2022, 1 567 cas de varioles du singe sont recensés en France et 17 000 dans le monde.

La variole du singe est une maladie infectieuse virale due au virus Monkeypox, qui s'apparente au virus de la variole. Les premiers symptômes sont la fièvre, des douleurs musculaires, une fatigue, un possible gonflement des ganglions, puis une éruption cutanée étendue. Le diagnostic est posé grâce à un test biologique (PCR). Des complications surviennent dans 1 à 10 % des cas. Le plus souvent, la variole du singe guérit en 2 à 4 semaines. Une personne malade est contagieuse dès l'apparition des symptômes. Tant qu'il n'y a pas de symptôme, il n'y a pas de risque de transmission.

La Haute autorité de santé recommande de vacciner de manière préventive :

  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans multipartenaires ;
  • les professionnels exerçant dans des lieux de consommation sexuelle ;
  • les personnes se trouvant en situation de prostitution.

La vaccination préventive pour les professionnels de santé qui n'ont pas été en contact avec un malade n'est pour l'instant pas recommandée, mais peut être envisagée au cas par cas, selon l'exposition, l'existence de facteurs de risque individuels ou à leur demande, selon l'HAS.

Les vaccins utilisés

La vaccination contre la variole a pris fin en France et dans l'ensemble de l'Union européenne en 1984. Deux vaccins, dits de 3e génération, interchangeables, sont utilisés pour la variole du singe : Imvanex et Jynneos. Le schéma de vaccination comporte 2 doses, espacées de 28 jours. Les personnes qui auraient déjà été vaccinées contre la variole dans leur enfance ne doivent recevoir qu'une seule dose. Les personnes immunodéprimées, 3 doses.

Vous pouvez trouver les lieux de vaccination, selon votre localisation, sur le site sante.fr et sur les sites des agences régionales de santé.

  À noter : Santé Publique France a mis en place une plate-forme téléphonique d'information pour répondre à toutes les questions sur l'épidémie en cours. L'appel est gratuit, anonyme et confidentiel.

Monkeypox Info Service - Numéro vert : 0801 90 80 69 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 8h à 23h 7j/7)

  À savoir : un décret publié au Journal officiel du 27 juillet 2022 autorise certains professionnels de santé, formés à l'administration des vaccins, à vacciner contre la variole du singe comme les médecins ou infirmiers retraités, les étudiants en santé.