La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Une nouvelle plateforme pour s'inscrire en master en 2023

Publié le 20 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Gorodenkoff - stock.adobe.com

Une nouvelle plateforme destinée aux étudiants qui s'inscrivent en première année de master devrait voir le jour en février 2023, a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur dans sa conférence de rentrée du 15 septembre 2022. Elle doit succéder au portail actuel Trouver mon master. Son objectif : optimiser l'attribution des places et avoir une meilleure visibilité des places vacantes au sein des universités. Service-Public.fr vous en dit plus.

Une plateforme unique de candidature

Les inscriptions en licence ne cessent de croître depuis quelques années, avec plus d'un million de personnes inscrites en 2020-2021, selon le ministère de l'Enseignement supérieur. Dans ce contexte, de nombreux candidats aux masters ne sont admis dans aucune faculté après leurs 3 années de licence.

La nouvelle plateforme de candidature en première année des formations conduisant au diplôme national de master, qui devrait être active dès la prochaine campagne (au titre de la rentrée 2023-2024), est présentée comme « un outil de candidature facilitateur, une aide à la meilleure rencontre entre l'offre et la demande en master » alors qu'il n'y a pas de cartographie nationale aujourd'hui des places disponibles en master par rapport à la demande.

Le portail actuel trouvermonmaster.gouv.fr , créé en 2017, a une vocation d'information. Il répertorie tous les diplômes nationaux de master et permet aux étudiants de consulter toutes les informations relatives aux cursus proposés avant de poser ensuite directement leur candidature auprès des universités qui disposent de leur propre plateforme d'inscription.

Avec ce nouvel outil, le candidat ne remplira qu'un seul dossier pour postuler dans différents masters et recevra un avis de chaque université sollicitée. Il aura également la possibilité de ne pas hiérarchiser ses candidatures, ce qui lui permettra de garder la main durant tout le processus d'admission.

Grands principes de la nouvelle plateforme

Les grands principes de la plateforme sont :

  • un dépôt unique des dossiers par les candidats, qui ne seront plus confrontés à une multitude de modalités de recrutement variant d'un établissement à l'autre ;
  • la mise en place d'un calendrier national unique ;
  • L'optimisation de l'attribution des places en master avant la période des congés d'été ;
  • Une plus grande efficacité du dispositif de saisine du recteur de région académique, grâce à une meilleure connaissance du nombre de places vacantes et au fait que les établissements auront connaissance, bien avant la rentrée, du nombre de candidats réellement inscrits en leur sein.

Etablissements concernés

La nouvelle plateforme concerne uniquement le diplôme national de master. Les établissements concernés sont, d'une part, les établissements autorisés par l'État à délivrer le diplôme national de master et, d'autre part, les établissements d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG) en convention avec des EPSCP. Les formations dispensées exclusivement à destination d'un public en formation continue et les formations à vocation internationale ne sont pas concernées. Les étudiants relevant du dispositif Études en France ne sont pas concernés non plus.

Calendrier prévu pour sa mise en place

  • Février 2023 : les établissements pourront paramétrer leur offre de masters dans la plateforme.
  • Mars 2023 : les candidats déposent leurs candidatures.
  • Début avril à la mi-juin 2023 : les établissements examinent les candidatures.
  • Mi-juin à mi-juillet 2023 : phase d'admission avec une redistribution des places non retenues par les candidats, sachant qu'un candidat ne pourra pas accepter simultanément deux propositions d'admission.
  • Mi-juin 2023 : tous les candidats sont informés des réponses apportées à leurs candidatures. Exception sera faite pour les formations dispensées par la voie de l'alternance, pour lesquelles les établissements pourront téléverser leurs fichiers de classement dans l'application de manière anticipée, dès le mois d'avril, pour permettre aux candidats concernés de se mettre suffisamment tôt en recherche d'un contrat.
  • Mi-juillet à fin juillet 2023 : inscription administrative des étudiants (voire au-delà pour les formations en alternance).
  • Mi-juin 2023 : phase de saisine du recteur de la région académique.
  • Mi-juillet à la rentrée 2023 : phase de gestion des désistements permettant de redistribuer les dernières places vacantes.

  À noter : la possibilité d'une phase complémentaire est à l'étude. Les candidats pourraient alors effectuer jusqu'à 10 candidatures en formations classiques et 10 candidatures en formations en alternance au titre de la phase principale, puis la même chose au titre de la phase complémentaire. Si cela n'est pas opérationnel en 2023, les étudiants pourront effectuer jusqu'à 15 candidatures en phase principale (pour chacun des types de formation).

  À savoir : par ailleurs, lors de la conférence de presse de rentrée étudiante 2022 du 15 septembre 2022, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a présenté les grandes orientations de l'année 2022-2023 dans les domaines de la vie étudiante et de campus, de l'orientation et des filières de formations et les stratégies. Vous pouvez consulter le dossier de presse pour en savoir plus sur le bilan de l'année 2021-2022 et toutes les nouveautés de la rentrée universitaire 2022.