La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Covid-19 : la prise en charge des tests de dépistage évolue

Publié le 28 février 2023 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Andrey Popov - stock.adobe.com

À partir du 1er mars 2023, la prise en charge par l’Assurance maladie des tests de dépistage Covid antigéniques et RT-PCR et des tests sérologiques, évolue. Un ticket modérateur s’applique désormais à tous les assurés, sans distinction entre les vaccinés et les non-vaccinés, sauf pour certaines personnes pour lesquelles la prise en charge est maintenue à 100 %. Un arrêté publié au Journal officiel du 28 février 2023 modifie les règles de prise en charge du dépistage du virus SARS-CoV-2.

L'amélioration de la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 en France permet d'adapter la stratégie de dépistage.

La prise en charge à 100 % des tests Covid par l'Assurance maladie pour toutes les personnes vaccinées prend fin le 1er mars 2023.

L'arrêté du 27 février 2023 limite la liste des personnes pour lesquelles les tests de dépistage de la Covid-19 sont intégralement pris en charge par la Sécurité sociale.

À partir du 1er mars 2023, la prise en charge des tests de dépistage (antigéniques, RT-PCR) s’effectue sans prescription médicale préalable avec la mise en place du ticket modérateur (reste à charge), sauf pour certaines personnes qui bénéficient d’une prise en charge à 100 % :

  • les personnes reconnues en affection de longue durée (ALD) ;
  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les mineurs ;
  • les professionnels de santé et leurs employés ainsi que les personnes travaillant en établissement de santé ou dans un service social ou médico-social, sous réserve de présenter une attestation sur l’honneur justifiant de leur fonction ;
  • les personnes immunodéprimées, pour les examens de détection des anticorps ;
  • les personnes faisant l'objet d'un dépistage collectif organisé.

Le reste à charge pour l’assuré est déterminé en fonction du professionnel de santé délivrant le test. L'assuré devra payer 30 % du coût du test s’il est réalisé par un médecin ou un pharmacien et 40 % s’il l’est par un infirmier ou un masseur-kinésithérapeute. Si vous bénéficiez d'une complémentaire santé (mutuelle) ou de la complémentaire santé solidaire, le ticket modérateur des tests Covid-19 est intégralement remboursé.

Ces nouvelles modalités s’appliquent en France métropolitaine ainsi que dans l’ensemble des départements et régions d’outre-mer : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion et Mayotte.