Question-réponse

Quelles lésions ouvrent droit à la retraite anticipée pour pénibilité ?

Vérifié le 12 avril 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Si votre accident du travail a entraîné des lésions identiques à celles indemnisées au titre d'une maladie professionnelle, celles-ci constituent une des conditions ouvrant droit à la retraite anticipée pour pénibilité.

Ces lésions sont référencées sur une liste fixée par arrêté, et concernent notamment les lésions :

  • cardio-vasculaires (arrêt cardio-respiratoire, embolie pulmonaire, insuffisance cardiaque, insuffisance coronarienne…),
  • dermatologiques (brûlures cutanées, eczéma…),
  • digestives (brûlures gastriques, cirrhose, colite, diarrhée, hépatite…),
  • neurologiques (accident vasculaire cérébral, épilepsie, paralysie faciale, sciatiques…),
  • psychiatriques (états de stress post-traumatique, troubles anxieux, troubles dépressifs…),
  • de l'appareil urinaire et génital masculin (insuffisance rénale, stérilité masculine…),
  • de l'appareil respiratoire (insuffisance respiratoire, pneumothorax…),
  • hématologiques (anémie, leucémie, syndrome hémorragique…),
  • de l'appareil locomoteur (arthrite, arthrose…),
  • du ménisque (limitation mobilités articulaires, lombalgies, tendinopathies de l'épaule, du coude, du poignet, de la main, des doigts, du genou et de la cheville…),
  • ORL (acouphènes, hyperacousie, hypoacousie, surdité),
  • de l'oreille interne (otite, rhinite, vertiges et troubles de l'équilibre…),
  • stomatologiques (stomatite…),
  • ophtalmologiques (cataracte, conjonctivite, trouble de l'activité visuelle…),
  • dues aux maladies infectieuses (hépatites virales, septicémie…),
  • systémiques (choc anaphylactique, Œdème de Quincke).