Question-réponse

Doit-on payer la taxe d'habitation en cas de déménagement de son locataire ? 

Vérifié le 30 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Impôts locaux 2017

10 oct. 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Les règles relatives aux impôts locaux sont susceptibles d'être modifiées (loi de finances 2018 et lois de finances rectificatives).

Les informations contenues dans cette page sont à jour pour les impôts locaux à payer en 2017.

Cette page sera actualisée en 2018 pour les impôts locaux à payer à l'automne 2018.

Location vide

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Votre locataire vous informe de son intention de déménager

Si votre locataire vous informe de son intention de déménager, vous devez lui demander un justificatif prouvant le règlement de la taxe d'habitation. Si vous ne l'obtenez pas, vous devez en informer le Trésor Public dans un délai d'un mois.

À défaut de faire cette démarches auprès du Trésor Public, vous devez régler la taxe d'habitation due par votre locataire.

  À noter :

si l'avis d'impôt arrive après le départ de votre locataire, votre responsabilité n'est pas engagée. En effet, dans ce cas, vous ne pouvez pas vous assurer qu'il se soit acquitté de la taxe d'habitation avant de partir.

Votre locataire déménage sans vous avoir prévenu

Si votre locataire déménage avant le terme fixé par le bail sans vous avoir prévenu, vous avez 3 mois pour en informer le Trésor Public.

À défaut de faire ces démarches auprès du Trésor Public, vous devez régler la taxe d'habitation due par votre locataire.

  À noter :

si l'avis d'impôt arrive après le départ de votre locataire, votre responsabilité n'est pas engagée. En effet, dans ce cas, vous ne pouvez pas vous assurer qu'il se soit acquitté de la taxe d'habitation avant de partir.

Location meublée

Il vous appartient de prendre toutes les dispositions pour que votre locataire acquitte la taxe d'habitation ou en garantisse le paiement avant son départ.

À défaut, vous devez régler la taxe d'habitation due par votre locataire.

  À noter :

si l'avis d'impôt arrive après le départ de votre locataire, votre responsabilité n'est pas engagée. En effet, dans ce cas, vous ne pouvez pas vous assurer qu'il se soit acquitté de la taxe d'habitation avant de partir.