Fiche pratique

Dépistage de l'intoxication par le plomb (saturnisme)

Vérifié le 22 novembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Prévenir l'intoxication par le plomb permet de lutter contre le saturnisme, particulièrement toxique chez les enfants et les femmes enceintes. La plombémie est l'examen qui permet de mesurer le taux de plomb dans le sang.

Le saturnisme est une une intoxication par le plomb.

Le plomb a des effets toxiques sur l'organisme, même à faible dose, surtout au niveau du système nerveux, de la moelle osseuse et des reins.

La présence de plomb dans le corps est mesurée par le taux de plomb dans le sang (plombémie).

  À savoir :

le saturnisme fait partie des maladies devant être signalées à l'Agence régionale de santé (ARS) par les médecins.

Les femmes enceintes et les enfants sont particulièrement concernés par l'intoxication par le plomb.

Le plomb est respiré, avalé ou transmis à travers le placenta chez une femme enceinte.

Le plomb pénètre dans le corps par les voies respiratoires et digestives et a des effets nocifs particulièrement chez l'enfant. Il peut provoquer des troubles réversibles (anémie, troubles digestifs), mais aussi irréversibles (retard mental et/ou psychomoteur) lorsque le système nerveux est atteint.

Le plomb est présent dans les logements construits avant 1949. Les peintures utilisées à l'époque contiennent du plomb. L'humidité favorise la dégradation de ces peintures et la propagation du plomb.

Si vous présentez des facteurs de risque d'exposition au plomb, n'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, il vous proposera un dépistage par dosage de la plombémie.

Ce dépistage est pris en charge à 100 % par la sécurité sociale pour les enfants (de 0 à 18 ans) et les femmes enceintes.