La sélection d'une langue déclenchera automatiquement la traduction du contenu de la page.

Un salarié peut-il toucher l'allocation chômage en cas de démission ?

Vérifié le 03 novembre 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Votre situation

  • Vous créez ou reprenez une entreprise
Modifier

Vidéo - Si je démissionne, ai-je le droit aux allocations chômage ?

Pour pouvoir bénéficier de l'ARE dans le cas d'une démission pour création ou reprise d'entreprise, il vous faut remplir 3 conditions cumulatives : 

  • Vous quittez votre emploi pour créer ou reprendre une entreprise qui doit être enregistrée au registre du commerce et des sociétés (RCS)
  • Vous n'avez pas perçu l'ARE après la fin de votre activité salariée
  • L'activité de entreprise que vous avez créée ou reprise cesse pour des raisons indépendantes de votre volonté

Si votre démission n'est pas considérée comme légitime, vous ne pouvez pas percevoir l'ARE.

Toutefois, après 121 jours de chômage (4 mois environ), vous pouvez demander à Pôle emploi le réexamen de votre situation pour obtenir l'ARE.

Une instance paritaire régionale se charge alors de vérifier les 2 conditions suivantes :

  • Vous remplissez les conditions d'attribution de l'ARE (autres que la condition de privation involontaire d'emploi)
  • Vous apportez des éléments attestant de vos recherches actives d'emploi, vos éventuelles reprises d'emploi de courte durée et vos démarches pour entreprendre des formations.

Si votre demande est acceptée, le point de départ du versement de l'ARE est fixé au 122e jour de chômage.

Cette page vous a-t-elle été utile ?