JurisprudenceRévision du loyer

Bail commercial : la clause d'indexation prévoyant que le loyer ne peut être révisé qu'à la hausse est nulle

Publié le 04 février 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La Cour de cassation vient de juger nulle une clause d'indexation prévoyant que le loyer ne peut être révisé qu'à la hausse.

Un propriétaire avait donné en location à une société un local commercial. Le bail comportait une clause stipulant que le loyer serait ajusté automatiquement, pour chaque période annuelle, en fonction de l'indice du coût de la construction, mais que cette clause d'échelle mobile ne pourrait avoir pour effet de ramener le loyer révisé à un montant inférieur au loyer de base précédant la révision.

Pour la Cour de cassation, est nulle une clause d'indexation qui exclut la réciprocité de la variation et stipule que le loyer ne peut être révisé qu'à la hausse. Elle a considéré que le propre d'une clause d'échelle mobile est de faire varier à la hausse et à la baisse et que la clause figurant au bail, écartant toute réciprocité de variation, faussait le jeu normal de l'indexation.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité