JurisprudenceTravail

Titres-restaurant : la part salariale peut être prélevée sur le salaire

Publié le 07 juin 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Marc Roche

Bulletin de salaire

Dans un arrêt du 1er mars 2017, la Cour de cassation précise que la part salariale du titre-restaurant peut être prélevée par l'employeur sur la rémunération du salarié.

Des salariés avaient saisi la justice pour contester le mode de paiement des titres-restaurant par prélèvement sur leur salaire, mis en place par leur employeur. Auparavant il leur était possible d'en régler directement le montant en espèces au guichet ouvert à cet effet par l'entreprise. Ils faisaient valoir les dispositions du code du travail qui interdisent la compensation pour fournitures diverses.

Leur argumentation n'a pas été retenue. Pour la Cour de cassation, le titre-restaurant constitue un avantage en nature payé par l'employeur entrant dans la rémunération du salarié et ne constitue pas une fourniture diverse au sens des dispositions du code du travail.

On rappellera que le code du travail interdit à un employeur d'opérer une retenue de salaire pour compenser des sommes qui lui seraient dues par un salarié pour fournitures diverses, quelle qu'en soit la nature.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction

Et aussi

À la une

Dossiers d'actualité

Publicité