En brefFiscalité

Que faut-il savoir sur la taxe pour création de bureaux ou de commerces en Île-de-France ?

Publié le 09 octobre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © francis bonami - Fotolia.com

La création de bureaux, locaux commerciaux ou locaux de stockage en Île-de-France est soumise à une taxe (TCB-IDF) qui concerne les travaux de construction, reconstruction, rénovation, transformation ou agrandissement.

La TCB-IDF est due par les propriétaires (particuliers, entreprises ou organismes privés ou publics) d'un local imposable en pleine propriété, copropriété ou indivision, ou par les titulaires d'un droit réel sur un local imposable.

Elle s'applique aux opérations pour lesquelles la demande de permis de construire ou la déclaration préalable a été déposée à partir du 1er janvier 2016.

Selon le cas, le fait générateur de la taxe est :

  • pour les opérations non soumises à une autorisation d'urbanisme, le début des travaux ou le changement d'affectation ;
  • pour les opérations soumises à une autorisation d'urbanisme, l'établissement d'un procès-verbal constatant l'achèvement des constructions ou des aménagements.

En cas de construction de locaux à usage de bureaux ou de changement d'affectation, une exonération du paiement de la taxe est possible si les locaux sont utilisés exclusivement par des membres d'une profession libérale, d'une association ou par des officiers ministériels.

Le montant de la taxe ne peut pas dépasser 30 % du coût d'acquisition et d'aménagement hors taxe qui comprend :

  • le coût d'acquisition du terrain d'assiette ;
  • le coût d'aménagement du terrain permettant le passage d'un terrain brut à un terrain constructible ;
  • le coût de démolition totale ou partielle de l'immeuble bâti.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité