Création ou reprise d'entreprise : pensez au microcrédit professionnel

Publié le 21 juin 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © Julien Eichinger - Fotolia.com

Nuage de mots - Crédit, banque, euro, maison, conseil, financement, investir, garanties contact, taux, accord, prix, mensualités...

Le microcrédit professionnel consiste en l'attribution de prêts de faible montant à des entreprises ne pouvant accéder aux prêts bancaires classiques.

Le microcrédit professionnel s'adresse aux personnes qui veulent créer ou reprendre une entreprise, quel que soit le secteur d'activité ou leur statut :

  • à condition qu'ils n'aient pas accès au financement bancaire classique ;
  • et que leur activité s'exerce en France.

Les conditions généralement requises pour obtenir l'accord des organismes de prêt sont, notamment :

  • que l'entreprise soit en cours de création ou avoir moins de 5 années d'existence ;
  • que le financement global ne dépasse pas 10 000 € ;
  • qu'un garant à hauteur de 50 % du financement accordé soit identifié.

Le prêt est rémunéré par un intérêt, souvent au moins égal à 5 %.

En général, la durée de remboursement n'excède pas 36 à 48 mois, sauf si le prêteur accepte de différer le remboursement.

Pour effectuer une demande de microcrédit, il faut s'adresser à un organisme habilité (par exemple l'ADIE principal organisme de microcrédit professionnel) ou auprès de réseaux bancaires agréés.

Et aussi

Dossiers d'actualité

Publicité

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction