Harcèlement au travail

Quand un employeur est informé d'un éventuel harcèlement, il doit conduire une enquête

Publié le 30 janvier 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Crédits : © dusanpetkovic1 - Adobe Stock

Employeur en colère face à une salariée.

Conformément à son obligation de sécurité, lorsqu'il est informé de faits pouvant conduire à une situation de harcèlement moral, l'employeur doit faire procéder à une enquête au sein de son entreprise.

Une salariée avait informé son employeur de faits de harcèlement moral. Elle est, par la suite, licenciée pour insuffisance professionnelle. Elle réclame le paiement de diverses sommes notamment pour violation de l'obligation de sécurité et de loyauté, l'employeur n'ayant pas effectué d'enquête interne.

La cour d'appel estime que le harcèlement moral n'étant pas établi, l'employeur n'avait pas d'enquête à effectuer. La Cour de cassation ne partage pas cet avis. Dès lors, l'employeur avisé de tels faits, doit obligatoirement diligenter une enquête.

Le rôle des Actualités est de signaler rapidement des mesures susceptibles de modifier ou préciser des droits et obligations. Ces brèves d’actualité rendent compte également des modifications apportées aux démarches pratiques pour exercer ces droits. La rédaction n'est pas à l'origine de ces décisions et son rôle n’est pas d’en discuter. Tous ces courts articles mentionnent les sources à consulter. Il convient de s'y reporter soit pour vérifier l'information, en cas de besoin, soit pour en savoir plus. Vous pouvez en revanche signaler à la rédaction de service-public.fr d'éventuelles coquilles ou erreurs présentes dans l’article : Écrire à la rédaction