Fiche pratique

Commerce des métaux précieux

Vérifié le 17 février 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère en charge des finances

Les professionnels de la bijouterie, qui détiennent de l'or, de l'argent et du platine dans le cadre de leur activité sont soumis à des obligations permettant de garantir les métaux précieux (poinçonnage) et leur provenance (déclaration d'existence, tenue d'un livre de police et déclaration annuelle), ainsi qu'à des taxes spécifiques.

Avant le début de son activité, tout professionnel de la bijouterie (orfèvre, joaillier, bijoutier, horloger, fabricant, marchand, commissaire-priseur, etc.) dont l'activité implique la détention de matières d'or, d'argent ou de platine, façonnées ou non, doit effectuer une déclaration d'existence auprès du bureau de garantie dont il dépend.

Lors de la déclaration, l'un des justificatifs suivants doit être fourni :

  • pour un artisan, une attestation d'enregistrement à la chambre des métiers et de l'artisanat,
  • pour un commerçant indépendant, un extrait K permettant d'attester l'enregistrement au RCS,
  • pour une société, un extrait Kbis mentionnant l'activité de fabrication, importation, vente ou achat d'ouvrages en métaux précieux, de doublage ou placage de l'or, de l'argent ou du platine.

  Attention :

il est interdit aux professionnels de payer en espèces une transaction de métaux, qui doit donc obligatoirement être réglée par chèque barré, carte de paiement, virement bancaire ou postal.

Les ouvrages commercialisés en France, même s'ils ont été fabriqués à l'étranger, doivent être conformes aux titres légaux :

  • or : 999, 916, 750, 585 et 375 millièmes,
  • argent : 999, 925 et 800 millièmes,
  • platine : 999, 950, 900 et 850 millièmes.

Seuls les ouvrages d'or dont le titre est supérieur ou égal à 375 millièmes peuvent bénéficier de l'appellation "or" lors de leur commercialisation au détail auprès des particuliers.

Chaque ouvrage en or, argent ou platine doit être marqué de 2 poinçons :

  • celui du fabricant, dit poinçon de maître, ou de l'importateur, dit poinçon de responsabilité
  • et celui du titre de l'ouvrage, dit poinçon de garantie

Les ouvrages en or ou en platine de moins de 3 grammes et les ouvrages en argent d'un poids inférieur à 30 g sont dispensés du poinçon de titre ou de garantie. Ils doivent cependant être aux titres légaux et marqués du poinçon de maître ou de responsabilité.

Le professionnel doit tenir un registre répertoriant les achats, ventes, réceptions et livraisons des matières d'or, d'agent et de platine, ouvrées ou non.

Doivent y être également mentionnés le nombre, le poids, le titre, l'origine des produits, ainsi que leurs dates d'entrée et de sortie.

En sont dispensés :

  • les chirurgiens-dentistes et prothésistes dentaires,
  • les commerçants et représentants de commerce qui vendent des produits de moins de 5 grammes.

Le livre de police peut prendre la forme d'un registre papier (coté et paraphé), d'une comptabilité ou d'un logiciel non modifiable. Il doit être conservé pendant 6 ans à partir de la dernière opération mentionnée et doit être détenu sur le lieu d'exercice de la profession et de stockage des ouvrages.

  À savoir :

aucune transaction d'or, d'argent ou de platine entre professionnels ne peut être anonyme, l'acheteur devant indiquer dans le livre de police l'identité et l'adresse du vendeur.

Les personnes physiques ou morales qui procèdent à titre habituel à l'achat au détail de métaux doivent transmettre avant le 31 janvier de chaque année une déclaration qui doit comporter les mentions suivantes :

  • identification du vendeur et de l'acheteur (nom, prénoms ou raison sociale, adresse, et pour les entreprises le numéro Siret, et pour le vendeur, sexe, date et lieu de naissance)
  • montant total des achats effectués au cours de l'année précédente auprès du même vendeur.

Elle s’applique aux ventes de métaux :

  • ferreux (fer, acier, fonte),
  • non ferreux (aluminium, cuivre, inox, plomb, zinc, chrome, nickel...),
  • précieux (or, argent, platine).

Moins de 200 vendeurs différents par année

Formulaire

Déclaration annuelle d'achat de métaux ferreux et non ferreux
Cerfa n°14812*04 et 14811*04
Autre numéro : 2093-T et 2093-I

À adresser chaque année avant le 31 janvier à l'adresse suivante (en indiquant sur l'enveloppe le numéro du département où est situé le siège de l'établissement) : Direction générale des finances publiques - Opération 2093 - Département XX - CS 90013 - 59891 LILLE CEDEX 9

Accéder au formulaire

Ministère en charge des finances

Au-delà de 200 vendeurs

Si vous avez plus de 200 vendeurs annuels, vous devez déposer un fichier au format texte selon la procédure TD/bilatéral.

Service en ligne

Compte fiscal en ligne pour les tiers-déclarants (mode EDI) - Transmission par internet de fichiers TD/Bilatéral

Accéder au service en ligne

Ministère en charge des finances

La vente d'objets en or, argent ou platine est soumise à une taxe forfaitaire égale à :

  • 10 % du prix de vente, ou de la valeur en douane, pour les métaux précieux,
  • 6 % du prix de vente, ou de la valeur en douane, pour les bijoux ou objets d'art, de collection ou d'antiquité, à partir de 5 000 €.

La contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) de 0,5 % s'applique également, sauf si le vendeur n'est pas fiscalement domicilié en France.

La taxe doit être déclarée et payée par le vendeur ou l'exportateur dans le mois suivant la transaction.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Acquéreur assujetti à la TVA et établi en France

Déclaration de la taxe en même temps que la déclaration de TVA de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle en fonction du régime d'imposition à la TVA du redevable.

Voir Déclaration et paiement de la TVA

Acquéreur non assujetti à la TVA ou non établi en France

Le vendeur ou l'exportateur doit effectuer la déclaration au moyen de l'imprimé fiscal n°2091, sauf si le vendeur a opté, de façon irrévocable, pour le régime d'imposition des plus-values des particuliers, au moyen du formulaire n°2092-SD.

Formulaire

Taxe sur les ventes de métaux précieux, bijoux, objets d'art, de collection et d'antiquité
Cerfa n°11294*09
Autre numéro : 2091-SD

Accéder au formulaire

Ministère en charge des finances

Formulaire

Déclaration d'option pour le régime général de taxation des plus-values - Ventes de métaux précieux, bijoux, objets d'art, de collection et d'antiquité
Cerfa n°10251*14
Autre numéro : 2092-SD

Cette déclaration est à utiliser par les vendeurs ou exportateurs de métaux précieux, bijoux, objets d'art, de collection ou d'antiquité qui optent, conformément aux dispositions de l'article 150 VL du CGI, pour le régime de droit commun d'imposition des plus-values mobilières des particuliers.

Accéder au formulaire

Ministère en charge des finances

Toutes les entreprises qui fabriquent ou vendent au détail des produits d'horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et arts de la table (dite taxe HBJOAT) doivent payer une taxe sur ces produits.

Son taux est de 0,20 % du chiffre d'affaires hors taxe.

La taxe doit être déclarée et payée au Comité professionnel de développement de l'horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l'orfèvrerie et des arts de la table (Comité Francéclat) chaque mois, chaque trimestre ou 1 fois par an en fonction de son montant.

Les entreprises nouvellement créées doivent déclarer et acquitter la taxe HBJOAT au mois de janvier suivant leur création et reçoivent, à cet effet, un bordereau de déclaration en décembre.

La taxe est également applicable à l'importation. Ce sont les services douaniers qui en assurent la collecte aux frontières sur les produits taxables en provenance de pays situés hors de l'Espace économique européen (EEE).

Formulaire

Déclaration de la taxe sur l'horlogerie-bijouterie-joaillerie, l'orfèvrerie et les arts de la table
Cerfa n°11731*05

Accéder au formulaire

Ministère en charge de l'économie