Question-réponse

Comment vendre des médicaments sur internet ?

Vérifié le 14 octobre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère en charge des affaires sociales

Seuls les pharmaciens titulaires d'une officine sont autorisés à ouvrir une pharmacie en ligne, pour vendre au public des médicaments sur un site internet qu'ils créent et exploitent. La vente en ligne concerne uniquement les médicaments sans ordonnance (non soumis à prescription médicale obligatoire). Avant de créer un site, le pharmacien doit demander l'autorisation de l'agence régionale de santé (ARS) dont il dépend.

La demande doit notamment indiquer :

  • le nom du pharmacien titulaire de l'officine (ou gérant d'une pharmacie mutualiste ou de secours minière) responsable du site,
  • le certificat d'inscription à l'ordre national des pharmaciens,
  • le nom et l'adresse de l'officine,
  • l'adresse du site internet de vente de médicaments.

L'absence de réponse dans les 2 mois vaut autorisation de création du site internet.

Le pharmacien est ensuite tenu, dans les 15 jours, d'en informer l'ordre national des pharmaciens.

Le pharmacien doit informer l'ARS de toute modification substantielle concernant les critères d'autorisation du site, sa suspension ou son arrêt.

En cas de manquement à la réglementation, le directeur général de l'ARS peut mettre en demeure et/ou prononcer :

  • la fermeture temporaire du site pour 5 mois maximum,
  • une amende administrative et une astreinte journalière.

Une nouvelle fermeture peut être décidée au bout de 5 mois si le pharmacien ne s'est pas mis en conformité avec la réglementation.

Service en ligne

Rechercher un site autorisé pour la vente en ligne de médicaments

Accéder au service en ligne

Ministère en charge de la santé

  Attention :

la fermeture d'une officine entraîne obligatoirement la fermeture de son site internet.

Un site autorisé à vendre des médicaments doit obligatoirement afficher les mentions légales suivantes :

Ce logo doit satisfaire aux exigences graphiques et techniques établies dans un règlement de la Commission européenne :

  • de couleur verte (références Pantone précises),
  • d’une largeur minimale de 90 pixels,
  • statique,
  • le drapeau national de l’État membre dans lequel le pharmacien est établi doit être inséré dans le rectangle blanc situé à mi-hauteur à gauche du logo.

Afin de permettre la vérification de l'authenticité du logo et empêcher son utilisation frauduleuse, des liens hypertextes, permanents et sécurisés, doivent mener du logo vers les données relatives à la personne habilitée à vendre des médicaments sur internet, sur le site de l'ordre national des pharmaciens.

Le pharmacien est responsable du contenu du site internet et des conditions d'exercice du commerce de médicaments.

L'activité de commerce électronique de médicaments est soumise au respect des règles en matière de publicité pour les médicaments et de fixation de leur prix.

L'exercice de cette activité s'exerce en outre dans le respect des règles déontologiques prévues dans le code de la santé publique.

Le e-pharmacien est tenu d'informer et de conseiller le patient.

Dans l'intérêt de la santé du patient, le pharmacien peut refuser de dispenser le médicament (il réoriente, si nécessaire, le patient vers un médecin). Les données de santé sont conservées pendant 3 ans.

Il est recommandé que la quantité maximale délivrée par le pharmacien soit conforme à la durée du traitement indiquée dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP). Le pharmacien est responsable de la commande et de la livraison des produits.