Question-réponse

Quelles sont les responsabilités d'un expert-comptable ?

Vérifié le 16 novembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

L'expert-comptable est responsable sur le plan civil, pénal et disciplinaire de ses manquements aux règles légales et déontologiques.

L'expert-comptable est tenu responsable, à l'égard de ses clients et des tiers, des conséquences dommageables des fautes et négligences commises dans l'exercice de ses fonctions.

L'expert-comptable, personne physique ou morale, doit donc obligatoirement souscrire un contrat d'assurance responsabilité civile professionnelle.

Le montant des garanties d'assurances souscrites ne peut être inférieur à :

  • 500 000 € par sinistre ;
  • 1 million d'euro par année d'assurance.

Dans l'exercice de ses fonctions, l'expert-comptable peut notamment être tenu responsable des infractions suivantes :

  • violation du secret professionnel ;
  • exercice illégal de la profession ;
  • usage abusif du titre d'expert comptable ;
  • négligence ou inobservation des règlements ;
  • omission d'écriture ou écritures inexactes ou fictives ;
  • fausse comptabilité, fraude fiscale.

La responsabilité de l'expert-comptable n'est pas engagée si, malgré des vérifications conformes aux usages et aux données acquises de la science comptable, il n'a pas été en mesure de découvrir l'irréalité des chiffres transmis par son client.

L'expert-comptable est tenu de respecter les règles déontologiques d'indépendance, de probité, de discrétion, ce qui implique :

  • d'établir un contrat écrit avec son client (une lettre de mission fixant l'étendue et la durée du mandat, les droits et obligations des parties) ;
  • de compléter et mettre à jour régulièrement ses connaissances ;
  • de prendre le temps et le soin d'examiner chaque question pour acquérir une certitude suffisante avant de faire des propositions ;
  • de se prononcer avec sincérité et objectivité, en apportant les réserves nécessaires ;
  • de ne jamais se placer dans une situation qui puisse diminuer son libre arbitre, ou faire obstacle à l'accomplissement de ses devoirs ;
  • de ne jamais se trouver en situation de conflit d'intérêts.

En cas de contravention aux lois et règlements, d'infraction aux règles professionnelles, de manquement à la probité, à l'honneur ou à la délicatesse, même non liés à l'activité professionnelle, l'expert comptable s'expose à des sanctions disciplinaires (réprimande, radiation, par exemple).

Toute réclamation ou plainte doit être adressée au président de la chambre régionale de discipline.